Top

14 choses à savoir sur le Périgord Noir pour briller en société

Sarlat
Partager sur
Un séjour de prévu dans le Périgord Noir, ou une simple curiosité ?

Le Périgord Noir… On vous a concocté une petite antisèche pour mieux cerner ce mystérieux et charmant petit bout de Sud-Ouest, foulé par trois millions de touristes chaque année. Quatorze anecdotes des plus essentielles ou plus insolites, toutes, rendant cet endroit irrésistible.

pommes sarladaises Arbre Périgord

1 / Noir c’est noir …

Il y a 4 Périgord, classés par couleur :

  • Le Périgord Noir : devinez … et non ça ne vient pas des truffes noires (cela aurait été trop facile…). Noir en référence à la forte concentration de chênes verts (et là vous vous dites « verts ??!! »). On vous explique, le tronc des chênes (verts) est très sombre donnant des tons bruns aux paysages du Périgord noir (compris ?). Sa capitale est la célèbre Sarlat-la-Canéda, ou tout simplement Sarlat pour les intimes.
  • Le Périgord Vert pour la végétation abondante. Capitale : Nontron.
  • Le Périgord Blanc où se trouvent des sols crayeux et des falaises. Capitale : Périgueux.
  • Le Périgord Pourpre pour les vignes. Capitale : Bergerac.

2 / Ni-ni

Ni un département, ni une région. Ba c’est quoi alors ? On parle de région naturelle, ou pays traditionnel. Le Périgord Noir est historiquement la plus ancienne appellation des quatre couleurs. Nom d’un comté qui a vu le jour sous Charlemagne, il s’étend sur la partie Sud-Est de la Dordogne, aussi appelée Sarladais…

3 / Le secret des pommes sarladaises

En parlant de Sarladais, on pense immédiatement aux pommes de terre du même nom ! Sautées avec de l’ail et du persil, deux autres secrets se cachent derrière leur efficacité redoutable :

1 / la finesse des rondelles de pommes de terre.
2 / la cuisson à la graisse de canard (on laisse le beurre aux autres). Et bonne nouvelle, cette dernière est composée d’acides gras insaturés et d’acides oléiques. La consommation modérée de foie gras et de graisse de canard est donc bonne pour la santé. Ouf !

4 / Star internationale

Si notre petite ère géographique est discrète voire reculée dans l’Hexagone, son aura, elle, rayonne très loin, très très loin au-delà de nos terres. Car le Périgord Noir est réputé dans le monde entier pour sa mythique grotte Lascaux, sa cité médiévale Sarlat, son succulent foie gras ou encore son envoûtante truffe noire.

5 / The place to be

D’ailleurs, deux personnalités américaines ont succombé à ses charmes. Joséphine Baker, d’abord, qui achète avec son mari Jo Bouillon (ça ne s’invente pas) le Domaine des Milandes. Elle y élève sa tribu arc-en-ciel, douze enfants adoptés aux quatre coins du monde. Autre adepte, Stanley Kubrick (lui-même !) qui fit l’acquisition avec son épouse, d’une demeure dans le magnifique village de Domme. Vous pouvez même y séjourner si votre carte bancaire est d’accord.

6 / Le paléolithique c’est son dada

La Vallée de l’homme nous dit-on. Kézako ? La vallée de la Vézère témoigne de 400 000 ans d’occupation humaine. Les hommes et les femmes préhistoriques, nombreux dans la contrée, cherchaient notamment à s’abriter aux pieds des falaises calcaires. Son patrimoine archéologique exceptionnel est fort de 200 sites paléolithiques. Richesse, classée au patrimoine mondiale de l’humanité par l’Unesco depuis 1979.

7 / Un air de Game of Thrones

Castelnaud, Beynac, Hautefort, Commarque, le Périgord Noir compte des centaines de châteaux. On dit que la Dordogne abrite 1001 châteaux, manoirs et gentilhommières (autant dire beaucoup de princesses à délivrer…). Mais pourquoi donc ? Parce qu’au Moyen Âge, durant la Guerre de Cent ans, la Dordogne fût une zone de conflits majeurs entre la France et l’Angleterre. Alors, pour se protéger, les châteaux fortifiés poussèrent comme des champignons.

8 / La Dame Blanche

Le Périgord renferme aussi une légende maudite. Celle-ci remonte au XVIe siècle, où la châtelaine Thérèse de Saint-Clar, aurait été surprise dans les bras de son amant. Son mari l’aurait, alors, enfermée seize ans durant et jusqu’à sa mort, dans l’une des tours du château. La porte fut murée, la nourriture lui parvenant par une petite trappe. On prétend même qu’elle y a été emmurée. Depuis son fantôme hante le château de Puymartin…

9 / Sarlat-la-Canéda

La cité historique connue dans le monde entier pour ses curieuses et pittoresques ruelles est aussi la ville des records. Sarlat c’est :

  • un ensemble urbain médiéval parmi les plus importants du monde
  • la plus forte densité de monuments historiques classés ou inscrits au monde, totalisant 66 monuments protégés dans un périmètre de 11 hectares
  • une des villes les plus filmées de France avec 80 tournages depuis 1945.
  • un classement dans le top 15 des sites les plus visités de France.

10 / Les traditions

L’accent du pays se perd mais les traditions restent. Emblématique, la Félibrée a lieu chaque année depuis 1903, organisée par l’association centenaire Lou Bournat dou Périgord. Cette fête populaire célèbre la langue d’oc et les folklores locaux. Dans la ville hôte parée de milliers de guirlandes de fleurs en papier, la journée est rythmée par des chants et danses occitans, le défilé de costumes traditionnels, la démonstration de vieux savoir-faire, la remise des clés de la ville à la reine, la messe en occitan et le banquet.

11 / Périgordins ou Périgourdins ?

Comment appelle-t-on les habitants du Périgord ? Facile ? Pas sûr.
Les habitants du Périgord s’appellent les Périgordins.
Les habitants de Périgueux sont les Périgourdins.
Les habitants de la Dordogne, les Périgordins, Dordognots ou Dordognais.
Mais dans les faits, on utilise Périgourdins pour tout le monde !

12 / L’Homme de Cro-Magnon est périgordin

Les œuvres préhistoriques découvertes dans la Grotte de Lascaux en 1940 par quatre adolescents datent d’il y a 17 000 ans environ. Elles sont l’œuvre de Cro-Magnon, un ancêtre très similaire à nous (en plus athlétique). Celui-ci n’habitait pas dans la grotte mais dans des tentes un peu comme les tipis Indiens. Il est ainsi baptisé car cinq squelettes préhistoriques de son groupe ont été découverts à l’abri de Cro-Magnon situé en Dordogne Périgord.

13 / D’où vient cette passion pour le canard ?

Jamais ailleurs vous ne mangerez autant de canard. Emblème du Périgord, le palmipède est dans toutes les assiettes. Au Moyen Âge déjà, on gavait en Périgord. Depuis, l’élevage d’oies et de canards s’est multiplié notamment avec l’arrivée du maïs, rapporté du Nouveau Monde. Au 19ème, l’invention de la conserve appertisée révolutionne la filière. Les spécialités périgourdines vont se faire un nom à travers la France et au-delà.

14 / Le secret de la brouillade aux truffes

Vous avez cassé votre PEL pour vous offrir quelques truffes. Avant de casser les œufs pour votre future omelette, voici l’astuce qui va tout changer : poser la truffe sur les œufs, le tout enfermé dans une boîte hermétique, elle-même placée dans la bas du réfrigérateur pendant 48h. Les oeufs vont s’imprégner de l’odeur de la truffe et votre brouillade sera bien parfumée comme à Sarlat.

Bonus : Les sites touristiques à ne pas manquer dans le Périgord Noir

  • Grotte de Lascaux – Centre International de l’Art Pariétal à Montignac : la seule, l’unique, mondialement connue, chef d’œuvre de nos ancêtres d’il y a 18 000 ans.
  • Château de Beynac à Beynac : Un château fort emblématique pour aller sur les traces de Richard Coeur de Lion et d’Aliénor d’Aquitaine.
  • Château de Castelnaud à Castelnaud : La forteresse voisine et rivale de Beynac, célèbre pour sa collection d’armes, d’armures et de machines de guerre.
  • Parc Le Bournat au Bugue : Un parc à thème 1900 inédit en France pour goûter à la nostalgie du bon vieux temps.
  • La Roque Saint-Christophe à Peyzac-Le-Moustier : Une immense falaise où l’homme se réfugia dès la Préhistoire pour devenir un fort et une cité troglodytique au Moyen Âge.
  • Maison Forte de Reignac à Tursac: Dernier exemple de Château-Falaise en France édifié au Moyen Âge dans des roches déjà utilisées il y a 20 000 ans par les chasseurs pour se protéger du froid.
  • Grottes de Combarelles et de Font-de-Gaume aux Eyzies : Plus de 200 peintures rupestres authentiques à découvrir à Font-de-Gaume et 800 gravures à la grotte de Combarelles.
  • Château de Commarque aux Eyzies : Un magnifique château semi en ruine posé sur un éperon rocheux dans un paysage à couper le souffle.
  • La Madeleine à Tursac: Un abri sous roche Préhistorique et un village troglodytique médiéval.
  • Préhisto Parc à Tursac : Des scènes de la vie de l’Homme de Néandertal et de Cro-Magnon, et le monde animal et végétal de la Préhistoire.
  • Jardins de Marqueyssac à Vezac : Des jardins suspendus agrémentés de labyrinthes, chambres de verdure et de 150 000 buis taillés.
  • Jardins d’Eyrignac à Salignac : L’une des plus belles représentations de l’art topiaire en France, collection unique de sculptures végétales.
  • Grotte de Rouffignac à Rouffignac : Baptisée la « grotte aux cent mammouths », 260 peintures et gravures sont à voir dans cette grotte, l’une des plus ornées d’Europe
  • Château des Milandes à Castelnaud : Une plongée dans les coulisses de la vie hors du commun de Joséphine Baker.
  • Gouffre de Proumeyssac à Audrix : Surnommée Cathédrale de cristal pour son immense voûte souterraine ornée d’innombrables concrétions.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous poursuivez votre navigation sur le site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Tarifs et billetterie

Tarifs adultes

BILLET PLEIN TARIF : 14,50 €

BILLET TARIF RÉDUIT : 12,50 €*

PASS ADULTE 6 AVR AU 29 SEP : 35,00 €

* chômeurs, handicapés, étudiants.

 

Tarifs enfants – 4 à 12 ans

BILLET PLEIN TARIF: 10,00 €

BILLET TARIF RÉDUIT : 9,00 €*

PASS ENFANT 6 AVR AU 29 SEP : 25,00 €

MOINS DE 4 ANS : GRATUIT

 

FORFAIT FAMILLE

BILLET 2 ADULTES + 2 ENFANTS : 43,00 €

BILLET 2 ADULTES + 3 ENFANTS : 51,00€

 

Pour l’achat d’un billet, un « pass seconde visite gratuite » est offert

Acheter mes billets